L’ écocentre de Laboule est un lieu pour vivre autrement. Dans un cadre naturel exceptionnel et rare, on peut s’y former dans des domaines vitaux et constructifs en rapport avec le vivant et la culture. Y séjourner peut-être aussi un moyen pour se (re)construire, redonner sens à ses idéaux trop souvent enfouis ou considérés comme désuets l’âge adulte arrivant. L’ écocentre de Laboule, c’est bien d’autres choses peu traduisibles par des mots car faisant appel aux perceptions intérieures de chacun.


Edito 2021

Avec 2020, nous sommes entrés de plain-pied dans la « drôle de décennie », celle qui inexorablement nous fait basculer vers un tout autre monde, et l’année 2021 est bien partie pour suivre cette même lancée.
L’Ecocentre de Laboule est conçu pour les temps qui viennent, et va ainsi petit à petit déployer sa raison d’être, centrée sur l’émergence d’un nouveau récit, d’une invitation à faire éclore d’autres façons d’être et de vivre ensemble. Ne nous demandez pas exactement la teneur de ce nouveau récit tant il se construit d’incertitudes, d’expérimentations, de pas de côté, de prises de conscience des interstices dans des domaines encore épars, et dont les liens restent à tisser. Ce que l’on sait par contre aujourd’hui, est que ce récit s’appuie avant tout sur la constitution de groupes humains solides, car loyaux et résilients, capables de se remettre en cause et de s’adapter dans le respect mutuel de chacun et avec humour. C’est ainsi qu’est né, à partir des personnes les plus proches de l’Ecocentre, le « Journal du res0 », fruit de nos coopérations, du partage de nos expériences, du temps pris pour penser ensemble. À travers les publications qu’il propose, il met en lumière les graines et les pousses que depuis plus de sept ans nous semons. Ces réflexions ont abouti à la notion de « l’humain en chemin », soit le parcours de celui ou celle qui pratique la voie du guerrier pacifique, lettré et poète. En parallèle, les réalisations concrètes, les stages, les rencontres et les projets de l’écocentre font écho et se maillent avec une telle voie.

L’appellation guerrier pacifique, lettré et poète vous intrigue ?

Nous l’avons déclinée dans le Journal du res0 dans la réponse à « qu’est-ce que le journal du res0 ? ». Enfin de nombreux articles traitent directement ou indirectement de ce sujet, fondamental pour la construction de nouveaux savoirs-être.

A l’issue de ces lectures, vous aurez alors peut-être envie de nous rencontrer et d’en savoir plus.

Bon chemin !