EDITO

L’ écocentre de Laboule est un lieu pour vivre autrement. Dans un cadre naturel exceptionnel et rare, on peut s’y former dans des domaines vitaux et constructifs en rapport avec le vivant et la culture. Y séjourner peut-être aussi un moyen pour se (re)construire, redonner sens à ses idéaux trop souvent enfouis ou considérés comme désuets l’âge adulte arrivant. L’ écocentre de Laboule, c’est bien d’autres choses peu traduisibles par des mots car faisant appel aux perceptions intérieures de chacun.

Créé en 2014, l’ écocentre de Laboule a lancé depuis l’été 2015 des stages d’arts martiaux, d’arts énergétiques, des concerts, des fêtes, des sorties nature, des chantiers participatifs et des semaines d’agro-écologie. En 2019, avec l’ensemble de nos activités, nous allons mettre l’accent et vous inviter à partir en quête de l’appel du sauvage dans ce qu’il a de vierge, d’intact et donc d’inspirant. Le sauvage… (de silva, la forêt, en rapport avec ce qui n’est pas encore apprivoisé). En reste-t-il encore ? A l’échelle du monde il est devenu le tout petit point yin dans un océan de yang. Seulement voilà, quand yang s’approche de son sommet ultime, il commence aussi son déclin nous dit la sagesse orientale.2019 n’est peut-être pas encore l’année du point de bascule, mais déjà, dans l’invisible, le sauvage se prépare à se redéployer, même si ses représentants sont extrêmement rares et se font discrets. Très bonne année 2019 à tous et au plaisir de vous recevoir au coeur de l’Ardèche, territoire de beauté sauvage !